modèle étiologique de Barlow

La thérapie cognitive sert à aider les patients à transformer leur façon de penser,  à ne plus interpréter la situation de manière dysfonctionnelle. Par exemple, en voyant un chien, le patient pense directement que le chien va le mordre. L’objectif de ces séances est de modifier la manière de penser.

  1. Comment ça se passe?
  2. La première étape
  3. Le déroulement des séances de thérapie cognitive

 

Comment ça se passe ?

Lors d’une situation bien précise, par exemple pour les personnes souffrant de cynophobie le patient quand il verra le chien il va tout de suite penser qu’il va le mordre. Les pensées dysfonctionnelles vont envahir le patient au moment de la situation et vont déclencher le système de protection qui est l’anxiété. Elle est due à une interprétation erronée de la personne qui s’est crue en danger. Son mécanisme de protection s’active car elle s’estime être en danger. Le but de la thérapie cognitive est de les aider au travers de 3 étapes. Dans cet article, nous verrons la première étape qui consiste à retrouver un point de vue plus réaliste et plus équilibré de la situation. L’idée est d’aider les patients à retrouver des pensées plus saines. Par exemple : Le chien va venir, il va me renifler et il va repartir. 

La première étape 

La première étape de la thérapie cognitive (restructuration cognitive) est de prendre conscience de ses pensées lorsqu’on on est anxieux lors de la situation, le but étant d’être observateur de soi-même. Quand le patient est dans une situation qui provoque de l’anxiété, il faut qu’il se pose la question : J’ai peur qu’il se passe quoi ?

Idéalement, pour bien formuler les pensées de catastrophe, il est utile de formuler des phrases conjuguées au futur proche de l’indicatif. Par exemple :  je vais perdre mon travail, mes enfants vont être malades. C’est la première étape de la thérapie cognitive. Si on veut modifier ses pensées, il faut d’abord les identifier. Généralement, on fait cela lors de la deuxième séance. 

Une fois que les patients ont bien compris et identifié leurs pensées, vous devez les rassurer. Cela fait des années que vos patients entretiennent cette habitude et n’ont pas forcément conscience qu’elles précédent l’anxiété. Leurs missions est d’en prendre conscience. 

Le déroulement des séances de thérapie cognitives

La thérapie cognitive doit être divisée en 3 séances pour permettre aux patients de s’en imprégner pleinement. 

  • 1 séance : L’auto-observation,  
  • 2 ème séance : Le détective 
  • 3èmes séance : Générer une interprétation réaliste 

Découvrez la méthode de modèle neurobiologique de Gray et le modèle cognitif de Beck. 

Pour plus de vidéos du Docteur Malbos, inscrivez-vous gratuitement sur myc2.care.

découvrez nos
solutions et services

Share This