Quel est l'impact du Covid-19 sur la santé mentale
Depuis plusieurs mois maintenant, des personnes du monde entier doivent faire face à une attaque sans précédent contre leur santé, leur bien-être et leur économie. Cela a créé d’autres obstacles pour les personnes souffrant déjà de troubles mentaux allant de l’anxiété à la dépression en passant par la consommation de substances. Cela crée également des problèmes mentaux dans la population à une échelle encore jamais vu auparavant. Le coronavirus est un ennemi invisible qui, selon les études, a affecté le bien-être mental de près de la moitié de la population américaine. [1] Étant donné que la pandémie et les méthodes de contrôle sont susceptibles de perdurer, ces statistiques ne peuvent qu’empirer, imposant un énorme fardeau aux praticiens de la santé mentale qui devront rester innovants dans le soutien et le traitement de leurs clients. L’impact mental du Covid-19 ou Coronavirus se divise principalement en deux catégories. Traiter la maladie elle-même et la peur de la contracter ainsi que faire face aux mesures mises en place pour tenter d’en atténuer la propagation. Les problèmes rencontrés incluent: [2], [3]
  • Peur pour sa propre santé
  • Inquiétude et peur pour la santé des proches
  • Faire face à la perte d’un proche
  • Détresse financière causée par une perte d’emploi, des opportunités commerciales réduites ou des fermetures d’entreprises
  • Isolement et solitude pour les personnes vulnérables devant se protéger, les écoles, les services de soutien, les lieux de travail et les lieux de divertissement fermés ainsi que l’incapacité de voir et de se connecter avec les amis et la famille en raison du confinement
  • Peur de ce que l’avenir peut apporter
À leur tour, ces problèmes conduisent à toute une série de symptômes qui peuvent être ressentis dans une plus ou moins grande mesure. Parmi ceux-ci figurent:
  • Changements dans les habitudes de sommeil
  • Changements dans les habitudes alimentaires conduisant à prendre ou à perdre trop de poids
  • Difficulté à se concentrer
  • Angoisses généralisées ou plus spécifiques
  • L’apparition de signe de dépression
  • L’apparition d’une phobie telle que l’agoraphobie
  • Sentiments de désespoir
  • Aggravation des problèmes de santé existants
  • Aggravation de problèmes mentaux existants tels que le trouble bipolaire ou la schizophrénie
  • Augmentation de la consommation de tabac, d’alcool ou d’autres substances
  • L’apparition de Stress Post-Traumatique après avoir survécu au coronavirus

Comment faire face au stress lié à la  pandémie

Les praticiens peuvent offrir des conseils pour aider les patients à faire face à la pandémie de coronavirus et offrir des options de traitement plus spécialisées telles que la thérapie par exposition à la réalité virtuelle (VRET). Ils peuvent encourager les personnes à se tenir au courant des derniers faits en utilisant des sources fiables plutôt que des médias sociaux et s’assurer qu’ils savent vers qui se tourner s’ils ont besoin d’une aide médicale ou financière spécifique. Il est important que même s’ils se concentrent sur le soin de quelqu’un d’autre, leurs patients ne peuvent rester forts et en bonne santé qu’en prenant également soin d’eux-mêmes. Bien que les médias sociaux puissent être préjudiciables s’ils donnent de fausses informations ou répandent des rumeurs dangereuses, ils peuvent être un outil précieux pour se connecter avec d’autres personnes et réduire l’impact de l’isolement. Apprendre des outils de relaxation tels que le yoga et la méditation ou passer quelques minutes à respirer profondément sont des mécanismes d’adaptation efficaces. Manger sainement et dormir suffisamment est essentiel, tout comme essayer d’éviter la tentation de trop boire et de fumer. Des études de l’Organisation mondiale de la santé [4] montrent que le tabagisme est clairement impliqué dans l’hospitalisation et la mort par coronavirus. Si, cependant, les angoisses, les troubles de l’alimentation, les dépendances, le stress et les phobies liés au coronavirus deviennent trop difficiles à gérer à la maison, alors les Thérapies par Exposition à la Réalité Virtuelle (TERV) s’avère être un élément essentiel de la boîte à outils du thérapeute.

L’utilisation des TERV pour traiter les angoisses et autres troubles

Des études référencées par des sources fiables telles que le NCBI montrent que l’utilisation des TERV est «très efficace dans le traitement des phobies par rapport aux témoins actifs ou inactifs et était légèrement mais significativement plus efficace que l’exposition in vivo». [5] Avec C2Care, les professionnels de la santé utilisent avec succès cette thérapie virtuelle et l’appliquent maintenant à des problèmes mentaux tels que l’anxiété et les phobies d’hygiène créées par la pandémie de coronavirus. Autrefois réservée à l’entraînement militaire, puis partie populaire du monde du jeu virtuel, la réalité virtuel est devenue un outil de pointe qui permet aux clients de s’exposer de manière sûre et contrôlée aux stimuli qui provoquent leurs angoisses. Les TERV fonctionnent sur des principes similaires à ceux de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC). Les angoisses et les phobies amènent les gens à éviter les situations qui les provoquent, limitant ainsi leur mode de vie. Avec cette thérapie, ils sont progressivement exposés à ces situations qui provoquent la peur de manière lente, sûre et contrôlée jusqu’à ce qu’ils puissent agir normalement et profiter à nouveau de la vie. La distanciation sociale et l’isolement qu’ils soient auto-imposés ou imposés par le gouvernement peut conduire à l’agoraphobie, à la peur de quitter la maison ou à se trouver dans des situations stressantes, comme les transports en commun ou les magasins. Avec nos applications de TERV, le patient est progressivement exposé à des lieux qui déclenchent ses angoisses. Pendant les séances, le thérapeute est totalement en contrôle et peut augmenter ou diminuer l’exposition virtuelle en fonction des réponses du patient. Ce retour d’information immédiat dans un environnement sûr et contrôlé s’avère être un outil précieux. Être gravement malade ou devoir passer du temps dans des unités de soins intensifs conduit à l’apparition tardive du Stress Post-Traumatique chez les patients atteints de coronavirus rétablis. Avec les TERV, les patients peuvent se réengager en toute sécurité avec les incidents qui ont déclenché leur réponse traumatique. C2Care utilise cette thérapie virtuelle pour recréer le traumatisme de l’unité de soins intensifs permettant aux clients de le visualiser et de le gérer dans son contexte, en supprimant progressivement les souvenirs vifs et débilitants et les flashbacks laissés par leur maladie. Alors que le monde sort de la pandémie et que les individus et les sociétés s’adaptent à une nouvelle «normale», un soutien et des soins mentaux efficaces et ciblés seront plus importants que jamais. Chez  C2Care, nous pouvons vous aider à les fournir. Bibliographie:

découvrez nos
solutions et services

Share This