Cinq bonsaïs
Les accords toltèques ont pour objectif de retrouver une liberté et un bien-être personnel, présents dans la culture mexicaine ancestrale. C’est Don Miguel, en 1997, qui nous partage ces précieuses informations afin de nous aider à nous sentir plus en osmose avec nous-mêmes.

1. Qu’est-ce que c’est ?

Les accords toltèques sont des contrats, conscients ou inconscients, que nous avons envers nous-mêmes, envers les autres ou encore envers une entité. Ces contrats permettent d’harmoniser nos valeurs avec nos actions pour nous permettre de nous apporter de la joie, sans pour autant, nous contraindre à certaines règles. Il est important d’essayer d’y tendre au maximum, sans pour autant créer un carcan qui nous limiterait dans la transformation de notre vie.

2. Quels sont ces accords ?

Il y a 4 accords toltèques principaux, et un qui a été rajouté par la suite.. Vous pouvez donc suivre ces 5 accords afin de comprendre quel chemin suivre pour trouver une paix intérieure.

a. 1er accord : Que votre parole soit impeccable

Les mots ont un pouvoir particulièrement important. Utilisés à bon escient, ils peuvent permettre de réaliser des merveilles, et augmenter l’estime personnelle. A contrario, les mots peuvent également blesser, vous, ou les autres tout particulièrement. 

C’est pourquoi, le premier accord toltèque demande à ce qu’on ne parle qu’avec intégrité. Prenez le temps de réfléchir, de peser vos mots. Ne laissez pas l’émotion d’une situation vous laisser dire des propos offensants. Mais favorisez plutôt l’amour et la bienveillance dans ce que vous dites. 

Etre intègre, ne veut pas dire hypocrite, ni même impulsif. Mais c’est pouvoir dire ce que l’on pense, en choisissant de manière appropriée les mots que l’on veut utiliser pour transmettre une idée, ou un avis. 

Par exemple, si vous avez l’impression qu’un de vos collègues n’est pas efficace aujourd’hui, ne lui dites pas “tu ne fais rien du tout”, mais demandez-lui plutôt si tout va bien, parce qu’il vous paraît ailleurs. La relation se verra plus sereine.

Pour vous-même, la logique est similaire. Prenez soin de bien choisir vos mots à propos de vous.

b. 2ème accord : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Nous sommes uniques, et voyons le monde à notre façon, selon notre éducation, nos croyances, notre histoire, nos peurs etc. Nous interprétons chaque élément du monde à notre manière. Une même histoire, un même événement ne va pas être perçu de la même façon entre vous et un autre. Chaque œil accueille la vie singulièrement. Vous ne savez pas ce que l’autre comprend, interprète ou ressent. C’est pareil de son côté ! Il ne sait pas comment vous visualisez son monde. Aucune pensée est plus vraie qu’une autre

Rappelez vous également que vous n’êtes pas les autres, et que vous n’êtes pas responsables de leur comportement ou de leurs actions. Ne pensez pas qu’ils agissent selon vous ou contre vous. Ils agissent selon leur éducation ou leur valeur. 

Si quelqu’un vous insulte dans la rue, il ne vous connait pas, ça n’est donc pas contre vous. Mais dans son éducation et le moyen de communication qu’il a appris dans son milieu social était peut-être rempli d’insultes. Il s’exprime donc de la manière à laquelle il a été conditionné. 

Ne vous mettez donc pas, ou plus, au centre des situations. Voyez les comme des faits ou des événements qui vous sont extérieurs. Laissez donc vos intuitions de côté et concentrez-vous sur l’aspect objectif des événements.

c. 3ème accord : Ne jamais faire de suppositions

Nous avons souvent tendance à vouloir interpréter les actions ou les dires des autres. En général, nous faisons des hypothèses, plutôt négatives, sur les personnes qui nous entourent ou sur leurs intentions. Tout comme le fait que nous ne connaissons pas l’histoire des autres, nous ne connaissons pas leurs idées face à une situation. Nous finissons pas croire tellement fort ce que nous pensons, que nous considérons nos hypothèses comme des certitudes. Nous finissons donc par agir envers les autres selon ce que nous pensons de leurs actions. Notre réponse et notre idée peuvent donc être biaisées. 

Osez donc poser des questions, osez donc vous exprimer quand à vos besoins. Parlez de vous clairement, faites part de ce que vous pensez et ressentez.

c. 4ème accord : Faites toujours de votre mieux

Le meilleur n’est pas forcément le meilleur de nous-même. Donnez-vous à 100%, jamais moins, mais jamais plus non plus. Que ce soit dans vos actions, dans vos projets mais également dans vos relations. Le meilleur de nous-même fluctue, selon notre humeur, notre énergie, nos pensées et nos envies. 

Agissez avec conscience, appréciez ce que vous faites, et faites le avec votre cœur. Mettez-vous vos limites quant à ce que vous acceptez, et jusqu’où vous vous sentez capable de faire les choses. Acceptez de ne pas être parfait, ou de pouvoir échouer sur certains points.

Donnez vous des objectifs “SMART”. Ces objectifs sont : 

  • Spécifiques : Avoir un objectif clairement défini. Vous savez clairement ce que vous allez faire dans vos projets
  • Mesurables : Vous pouvez objectiver vos objectifs de manière quantitative, que ça soit en temps, ou en actions.
  • Atteignables : Vos objectifs doivent pouvoir être à votre portée, et que vous ayez les moyens d’avancer.
  • Réalistes : Apprenez à savoir si vos objectifs sont réalisables et pertinents par rapport à votre situation actuelle
  • Temporellement défini : Donnez vous un objectif de temps. Vous pouvez vous planifier plusieurs petits objectifs consécutifs pour vous donner une ligne de conduite, ou un objectif défini dans une temporalité définie également.

c. 5ème accord : Soyez sceptique, mais apprenez à écouter

Apprenez à douter de ce qui peut vous être dit. Cela peut avoir un réel pouvoir. En effet, nos pensées ou nos paroles sont régies par nos émotions du moment. Etre dans le questionnement ne veut pas dire que l’on a peur, mais que l’on peut faire preuve d’esprit critique, d’écoute et de bienveillance par rapport à l’avis de l’autre ou par rapport à son propre avis. Nous ne laissons plus notre idée être uniquement teintée de notre émotion du moment. 

Nous avons tendance à entendre l’autre dans l’unique but de répondre et d’aller à l’encontre de ses arguments. Il faut donc apprendre à écouter l’autre dans le but de le comprendre, et d’accepter son point de vue.

 

4. Pour qui ? 

Pour les adultes, pour les enfants. Pour tous ceux qui veulent s’aider soi-même à trouver leur chemin vers la paix intérieure.

Chaque jour, prenez soin de vous en pensant à ces accords.  Vous pouvez vous les noter sur un papier, ou dans votre téléphone et vous les remémorer quand vous en avez besoin.

découvrez nos
solutions et services