relaxation_schultz

Aujourd’hui, nous allons aborder la méthode de relaxation de Schultz. Le training autogène de Schultz est une des trois méthodes de relaxation fortement recommandées par le docteur Malbos et pour vos patients qui sont anxieux, addicts ou encore qui ont un trouble du comportement alimentaire. 

Cette méthode de relaxation va, en fin de compte, pouvoir être appliquée sur la plupart de vos patients, mais sera particulièrement  efficace sur vos patients qui sont stressés chroniques, autrement dit, qui ont un trouble anxieux généralisé, mais également sur ceux qui ont un trouble panique ou qui ont une agoraphobie. 

Pour le petit point historique ; cette méthode de relaxation a été écrite par le Docteur Schultz, psychiatre de l’institut Allemand Göring. Il appliquait cette méthode de relaxation avec des vétérans de la première guerre mondiale.

Quelle méthode de relaxation choisir ? 

Le training autogène de Schultz peut être la méthode de relaxation à choisir si votre patient se plaint de sensations désagréables qui le dérangent. Ces ressentis, liés à l’anxiété, se présentent souvent comme des sensations de chaleurs, de fourmillement et de paresthésies. En revanche si votre patient vous dit qu’il est tendu et qu’il a des douleurs musculaires, alors, c’est plutôt la méthode de relaxation musculaire progressive de Jacobson qui est conseillée. 

Cette méthode peut être considérée comme de l’auto-hypnose, mais n’est pas de l’hypnose. L’idée, c’est de recréer, chez votre patient, les mêmes sensations corporelles que l’on éprouve lorsqu’on est hypnotisé. 

Comme pour toutes les méthodes de relaxation et de méditation, votre patient doit être assis ou allongé, détendu, sans sa veste ou son sac à main : alaise. Une fois que c’est fait, vous allez pouvoir commencer la séance. 

La sensation de lourdeur

Le training autogène de Schultz s’appuie sur différentes sensations (lourdeur, chaleur…) que vous allez induire chez votre patient par la parole. Avec une voix grave, chaleureuse et un débit lent, vous allez pouvoir dire à votre patient : 

“Maintenant, vous allez vous concentrer sur votre bras droit et vous allez vous imaginez qu’il est fait de plomb. Votre bras droit est très lourd. Concentrez-vous sur cette sensation de lourdeur. [après un instant] Maintenant, laissez cette sensation de lourdeur se répandre dans tout votre corps. Tout votre corps est lourd. Dites-vous dans votre tête, deux fois : mon bras est lourd, de plus en plus lourd, très lourd. [après un instant] Dites-vous dans votre tête, deux fois : mon corps est fait de plombs, mon corps est lourd, de plus en plus lourd, très lourd”  

 

La sensation de chaleur

Une fois la sensation de lourdeur faite avec votre patient, vous pouvez commencer avec la sensation de chaleur. Votre patient doit avoir la sensation que son bras droit est chaud comme s’il était au bord d’une fenêtre et qu’il sentait la douce chaleur du soleil qui se répand dans son bras. Votre patient doit se concentrer sur cette sensation de chaleur. 

Si jamais vous faites cette séance en été, il faut faire cet exercice avec une sensation de froideur. Ce n’est pas agréable de se concentrer sur une sensation de chaleur lorsque l’on a déjà très chaud. Dans ce cas-là, vous pouvez dire à votre patient d’imaginer qui l’est allongé au bord d’un lac et que son bras droit est plongé dans l’eau de ce lac. Que son bras est immergé dans l’eau fraîche et agréable dans un lac clair. 

Reprenons notre explication avec l’exemple de la chaleur. Demandez à votre patient qu’il se dise deux fois et dans sa tête : “mon bras est chaud, de plus en plus chaud, très chaud”. Guidez votre patient pour que cette sensation de chaleur se répande dans tout son corps comme si ce dernier était complètement exposé au soleil sur une belle plage. Demandez ensuite à votre patient qu’il se dise dans sa tête deux fois : “mon corps est chaud, de plus en plus chaud, très chaud”.

À présent, votre patient doit répéter deux fois la phrase suivante : “je me sens détendu, de plus en plus détendu, très détendu”. Demandez à votre patient qu’il s’imagine dans un lieu qui l’apaise, une plage tropicale par exemple. C2Hypno peut accompagner les patients qui ont des difficultés à se projeter dans un lieu imaginaire. Le large choix d’environnements que propose C2Hypno peut faire de ce logiciel votre nouvel allié des séances de relaxation. Votre patient doit se concentrer sur les sons, les odeurs et qu’il se déplace, se promène dans ce lieu. Puis, encore une fois, demandez à votre patient qu’il se répète deux fois : “je me sens détendu, de plus en plus détendu, très détendu”.

relax_parc
relax_neige
relax_crique

Le rythme cardiaque

Demandez maintenant à votre patient qu’il se concentre sur son rythme cardiaque. Toute sa concentration et son esprit doivent être centrés sur son rythme cardiaque, les sensations de battements, de légers mouvements de torse, les sensations de pulsations dans les poignets. Et il doit se dire deux fois dans sa tête : “mon cœur bat lentement, de plus en plus lentement, très lentement”.

 

La respiration

Ici, votre patient va devoir se concentrer sur sa respiration mais sans la contrôler. Il va devoir prêter attention à sa respiration, observer et ressentir les mouvements du cycle respiratoire. C’est-à-dire au torse qui est en expansion à l’inspiration et qui se rétracte à l’expiration.  

Votre patient doit répéter deux fois la phrase suivante : “ma respiration devient calme, de plus en plus calme, très calme”.  Puis, demandez à votre patient qui répète deux fois : “je me sens détendu, de plus en plus détendu, très détendu”. Demandez ensuite à votre patient de se concentrer sur le plexus solaire (en haut de l’abdomen) et il doit avoir une sensation de chaleur comme si cette partie de son corps diffusait une douce lumière, une douce chaleur. Puis il doit se dire deux fois : “mon ventre est chaud, de plus en plus chaud, très chaud”.

 

La fraîcheur

Ensuite, votre patient va pouvoir se concentrer sur cette sensation de fraîcheur au niveau du front. C’est comme si une personne bienveillante lui avait posé un tissu imbibé d’eau fraîche sur le front. Ressentir ces sensations à travers des images c’est la clé d’une relaxation de Schultz réussi. 

Votre patient doit à présent se dire deux fois : “mon front devient frais, de plus en plus frais, très frais”. Puis, une fois encore : “ je suis détendu, de plus en plus détendu, très détendu”. Tout doucement votre patient va pouvoir ouvrir les yeux, regarder autour de lui, faire des mouvements d’étirement. La méthode est ainsi terminée.

Bon à savoir

Lors de l’application de la méthode de relaxation de Schultz, il n’est pas rare que le patient s’endorme. C’est normal et pas grave. Cependant, pensez à lui fournir des enregistrements pour qu’il puisse écouter ou réécouter les étapes de la relaxation. 

Pour plus de vidéos, inscrivez-vous gratuitement sur myc2.care

 

découvrez nos
solutions et services

Share This