La peur des insectes phobie araignée

La peur extrême des insectes est appelée entomophobie et fait partie des formes de phobie les plus courantes. Elle provoque une panique et une anxiété aiguë chez les victimes, mais il existe des moyens efficaces de s’en débarrasser, tels que la réalité virtuelle, les médicaments, etc. Les psychologues proposent des thérapies de réalité virtuelle pour aider leurs clients à vaincre cette peur en s’engageant dans des situations à risque dans un cadre virtuel et sûr. Ces spécialistes utilisent des paramètres de contrôle pour ajuster l’environnement créé par l’ordinateur. Les environnements virtuels complexes impliquent la réplique d’aspects du monde réel, grâce à un panorama à 360 degrés, des graphiques en 3D et des sons.

Les enfants et les adultes peuvent développer une entomophobie, en particulier lorsqu’ils ont déjà eu des expériences hostiles avec un insecte particulier. Avec environ 6 % de la population souffrant de l’entomophobie, C2care fournit à ses clients un traitement psychologique et médical pour diverses peurs, troubles alimentaires, stress liés à l’addiction, et met en place une thérapie d’exposition à la réalité virtuelle dans leur programme. Continuez à lire pour comprendre comment la réalité virtuelle peut aider à éradiquer la peur des insectes.

 

Qu’est-ce qui mène à l’entomophobie ?

Selon les experts, il n’existe pas de cause exacte de l’entomophobie et d’autres phobies. C2care suggère que des tempéraments tels que le fait d’être plus sensible ou négatif peuvent provoquer une phobie. Voici d’autres causes de l’entomophobie.

  • Une expérience déprimante – des expériences négatives ou traumatisantes peuvent renforcer des phobies spécifiques, comme se faire piquer par une abeille à un âge précoce. Les personnes déprimées s’intéressent moins à la vie, ce qui se traduit par une faible estime de soi et un sentiment d’indignité. Les sentiments dépressifs et l’insécurité conduisent à la peur des insectes.
  • Votre famille – les enfants peuvent acquérir de l’entomophobie de la part de leurs frères et sœurs ou de leurs parents. Par exemple, vous pouvez développer une peur des insectes lorsque votre mère crie à la vue des araignées et des insectes.
  • La recherche génétique montre la corrélation entre les gènes et les phobies.
  • Traumatismes cérébraux – Les lésions cérébrales, y compris les commotions cérébrales, peuvent entraîner des troubles anxieux et augmenter le conditionnement de la peur, ce qui prédispose votre cerveau à la peur en raison des conséquences stressantes de la blessure.
  • La peur de la contamination – le principal responsable de l’entomophobie provient de la peur de la contamination par les insectes, car la plupart des insectes tels que les cafards et les mouches sont porteurs d’infections. L’apparence dégoûtante de certains insectes crée également de l’anxiété.
  • La peur des piqûres d’insectes et de l’infestation : certains individus craignent de se faire piquer par des insectes et de contracter une maladie par la suite. Les réactions allergiques aux insectes, telles que les piqûres de fourmis de feu et de guêpes, peuvent alimenter l’entomophobie. D’autres personnes craignent également une infestation d’insectes dans leur corps.

L’idée d’être à proximité d’insectes peut provoquer des symptômes physiques et mentaux indésirables, tels que des sentiments soudains d’anxiété/peur intense en pensant ou en voyant un insecte, une oppression thoracique, des sueurs, une sécheresse de la bouche, des tremblements, des crises de panique et des nausées.

 

 

Comment Traiter la Peur des Insectes

 

Réalité Virtuelle

L’entomophobie peut être traitée par une réadaptation virtuelle et une thérapie d’exposition.

La technologie de la RV est essentielle pendant la thérapie d’exposition (une option de traitement où les patients sont progressivement introduits à des stimuli traumatiques). Dans le cadre virtuel, un patient interagit en toute sécurité avec des représentations d’entomophobie telles que des araignées, des guêpes et des abeilles.

En 2011, trois chercheurs de l’université de York ont proposé l’utilisation du système TERV (thérapie d’exposition en réalité virtuelle) pour le traitement des phobies. C2care utilise ces outils pour produire des insectes effrayants dans l’environnement virtuel ; ainsi, les patients peuvent ne pas avoir besoin d’un thérapeute.

Notre réhabilitation virtuelle forme des patients thérapeutiques sur la base de la thérapie conventionnelle et des activités de simulation de la réalité virtuelle. C’est divertissant et cela motive les patients à surmonter leurs craintes. Elle utilise également des éléments de résultats objectifs de l’efficacité de la thérapie (Amplitude de la mobilité, scores de jeu, vitesse des membres, etc.). Ces informations sont stockées de manière transparente par les ordinateurs qui exécutent le logiciel de RV et sont disponibles en ligne.

Ainsi, la thérapie par RV peut être menée dans le confort du domicile du patient et surveillée à distance. N’oubliez pas que la rééducation virtuelle est plus coûteuse que l’équipement et les médicaments et qu’elle rend le client plus actif avec la désensibilisation.

Chez C2care, nous fixons des objectifs uniques pour chaque traitement afin de favoriser le progrès. Au cours d’environ huit séries de séances, nous nous concentrons sur les points suivants :

  • La psychoéducation – elle consiste à identifier la cause fondamentale de la peur et les symptômes et signes qui y sont liés. Nous introduisons également la RV à ce stade et répondons aux questions concernant le processus.
  • Relaxation – à ce stade, nous explorons les types de respiration pour aider les patients à faire face aux moments de peur, d’anxiété et de stress. Nous commençons par orienter le patient avec un réglage de RV neutre pour une transition plus douce vers le virtuel avancé.
  • Exposition virtuelle et relaxation : le patient est exposé à divers scénarios d’insectes. Les déclencheurs sont uniques à chaque séance, mais les méthodes de respiration sont similaires.
  • Prévention des rechutes : Nos experts en santé mentale sont en contact avec les patients pour analyser les séances de thérapie et planifier des exercices en vue d’une exposition future aux insectes. Nous équipons le patient d’outils et de logiciels distincts pour éviter les rechutes imminentes.

 

Thérapie Cognitivo-Comportementale (TCC)

Cette option de traitement consiste à imaginer divers insectes dans vos pensées et à déterminer comment ils vous affectent. Elle se concentre sur la modification de vos réactions et de votre façon de penser face à la phobie en identifiant et en réduisant les facteurs déclenchants.

Nous fusionnons cette thérapie avec la réalité virtuelle pour aider les patients à contrôler leurs pensées jusqu’à ce qu’ils ne soient plus sensibles à la peur des insectes.

La TCC a également fait preuve d’une excellence irréprochable dans le traitement de toute une série de peurs spécifiques, grâce à son grand nombre de traitements réussis et à ses effets à long terme. Parmi les meilleures thérapies pour traiter les problèmes d’entomophobie, citons la TCC personnalisée par exposition à la réalité virtuelle dans VIVO

Médicaments

La psychothérapie est l’une des méthodes les plus efficaces pour vaincre l’entomophobie. Nos spécialistes de la santé mentale peuvent recommander certains médicaments pour minimiser les symptômes de l’entomophobie. Les médicaments prescrits peuvent comprendre :

  • Bêta-bloquants – ces médicaments bloquent les effets de l’adrénaline, tels que l’hypertension, le rythme cardiaque et les palpitations.
  • Les antidépresseurs – ils réduisent la peur de l’anxiété associée aux insectes.
  • Médicaments contre l’anxiété – ils sont recommandés pour une utilisation à court terme et réduisent l’anxiété.

Notez que les bêta-bloquants, les antidépresseurs et les médicaments contre l’anxiété ne sont pas approuvés par la FDA (administration des aliments et drogues) pour lutter contre les phobies.

Quels sont les avantages de la RV par rapport à l’exposition in vivo (EIV) ?

La thérapie par exposition RV peut être effectuée depuis n’importe où dans le monde à l’aide d’outils appropriés, tandis que l’exposition in vivo peut poser des problèmes lorsque le transport n’est pas fiable. Les personnes ayant des problèmes de mobilité, comme l’obésité et la paralysie, peuvent utiliser efficacement la RV, car elle pose moins de problèmes éthiques que l’EIV.

La RV motive également les patients grâce à des récompenses en jeu, des scores élevés et des classements. À partir des meilleurs scores et des données du jeu, nos thérapeutes peuvent évaluer la progression et noter les performances du patient pour une meilleure inspiration.

Quelle est la différence entre le syndrome d’Ekblom et l’entomophobie ?

La peur des insectes qui rampent sur votre peau est appelée syndrome d’Ekblom. Il fait croire que la peau du patient est infestée d’insectes et peut aboutir à l’automutilation pour éliminer l’infestation.
Au contraire, l’entomophobie est simplement la peur des insectes.
Grâce à une exposition progressive et régulière aux insectes, les patients peuvent éradiquer cette phobie.

En conclusion

Traitez-vous les personnes qui souffrent d’entomophobie ou d’autres phobies spécifiques ? N’oubliez pas de consulter nos services de thérapie par réalité virtuelle. Chez C2care, nous fournissons du matériel et des environnements de réalité virtuelle pour une multitude de problèmes de santé mentale. En ce qui concerne l’entomophobie, certains de nos remèdes de réalité virtuelle comprennent des fourmilières virtuelles ou des araignées s’approchant de la maison du patient, la représentation virtuelle d’insectes dans votre maison et bien plus encore. Il contient huit séances d’exposition dont la durée est d’environ une demi-heure. Notre thérapie TERV peut être utilisée sur des enfants de plus de 4 ans, des adolescents, des adultes et des personnes âgées. La mise en œuvre des techniques thérapeutiques de RV offre un remède que vous et vos patients recherchez.

découvrez nos Solution et service

Share This